Lazare, un lieu de vie pour trouver sa place

Actualité - 20/02/2018

Lazare, un lieu de vie pour trouver sa place

Depuis le 1er octobre, nous avons lancé les Jeudis du Partage. Grâce à votre soutien et à vos encouragements, plus de 200 dons ont été récoltés depuis. Un grand merci à vous tous !

Pour continuer sur cette belle lancée, nous avons décidé de nous impliquer aux côtés de l’association Lazare, qui existe depuis 2011. D’ailleurs pour le clin d’œil, vendredi 23 février prochain, c’est la Saint Lazare. Coïncidence ? ;-)





Qui se cache derrière Lazare ?



Des jeunes actifs de 25 à 35 ans. Journalistes, commerciaux…ils travaillent dans différents secteurs et sont bénévoles au profit de l’association Lazare.

« Nous pensons que si les personnes sans domicile fixe ont besoin d’un toit, elles ont tout autant besoin de relations humaines ».

Bien conscients des actions des pouvoirs publics pour lutter contre l’exclusion, pour eux c’est un devoir d’aider nos semblables qui sont à la rue, en souffrance. Pour cela, ils créent des lieux de vie, où, tous ensemble, partagent, échangent, (re)construisent.

« Nous souhaitons que chaque personne puisse avancer, s’épanouir, trouver sa place et ses talents ».
 

Quelles sont leurs actions ?



Proposer des Maisons Lazare, divisées en appartements à taille humaine, non-mixtes, où peuvent vivre 6 à 10 personnes. Chacun possède sa chambre et partage la cuisine, le salon et les sanitaires.

Les personnes accueillies sont sans logement, à la rue ou en foyer d’hébergement collectif ou hébergées provisoirement à l’hôtel. Elles sont orientées par des associations spécialisées et se sont engagées entre autres à continuer leurs démarches administratives et leur recherche d’emploi. La durée du séjour n’est pas limitée, elle s’adapte aux besoins de chacun.

Les bénévoles s’engagent à être présents et disponibles pour eux à l’appartement, en parallèle de leurs activités personnelles et professionnelles.

Aujourd’hui, l’association est présente à Nantes, Marseille, Lyon, Toulouse, Lille, Angers et Vaumoise (dans l’Oise). D’autres projets d’ouverture sont à l’étude.

La question de l’emploi est elle aussi présente. A Vaumoise, un jardin maraîcher de permaculture a été créé pour permettre à des résidents de retrouver un travail digne. Lazare développe aussi des partenariats forts avec des associations et des communautés.
 

Comment se passe le quotidien ?


Dans ces lieux de vie, l’auto-organisation et la responsabilisation y sont privilégiés. Le ménage, les courses, la cuisine : le quotidien est assumé par les résidents.

Un règlement intérieur régit les résidents :

  • Un dîner par semaine où chaque personne est tenue d’y participer. Pour les autres soirées, la participation au dîner est libre et dépend des horaires et obligations de chacun.
  • Une soirée « détente » pour tous est proposée une fois par semaine.
  • Chacun a pour mission de contribuer au quotidien : courses, cuisine, ménage, gestion des comptes, etc.
  • Tous les frais sont pris en charge par les résidents : loyers, courses, etc.
 

La Maison Lazare de Nantes         

La première Maison Lazare nantaise a été créée en 2012 dans le quartier du Petit Port à Nantes pour une vingtaine de personnes. Elle a ensuite laissé sa place à une plus grande en 2014, dans le quartier Saint-Pierre cette fois-ci, où 45 personnes y vivent. Rue du Refuge plus exactement, qui porte d’ailleurs bien son nom !


Des escapades régulières rythment la vie des maisons : week-ends au bord de la mer, visites chez des amis… ce sont des lieux ouverts au quartier, avec des « déjeuners de l’amitié » organisés tous les 1ers dimanches du mois.
 

Des moments de vie pour rebondir



Grâce à cet accompagnement quotidien, des dizaines de personnes se remettent debout et redémarrent dans la vie.

Etienne Villemain, Fondateur et Directeur de Lazare, ajoute : « Des hommes et des femmes qui vivaient exclus de la société, qui pensaient ne plus rien valoir, redécouvrent combien ils sont aimables ».

Anne, 45 ans : « Dans la rue, on ne te regarde pas. A Lazare, on t’aime comme tu es ».

Bachir, 50 ans : « Depuis que je suis à Lazare, j’ai retrouvé une famille ».

Johanna, 35 ans : « Je me reconstruis peu à peu, j’ai des projets ».
 

Et nous dans tout ça ?



Le mot de Stéphane, notre Manager : « Notre équipe souhaitait que Kerbio s’implique dans la vie sociale nantaise avec sa communauté et ses clients. Plutôt qu’un chèque, nous allons donner ensemble des produits bios, locaux, de première nécessité. »
 
Tous ensemble, donnons des produits bio pour compléter le quotidien de la Maison Lazare smiley



Compotes, purées de fruits, céréales, conserves, plats cuisinés, riz, pâtes, semoule, lait, chocolat, café, farine, sucre, eau, jus de fruits, produits d’entretien et d’hygiène, cosmétiques… nous avons sélectionné des produits indispensables au quotidien, que nous avons orné d’un bandeau vert « Je donne » :

  • Chaque achat de votre part parmi ces produits constitue un don physique pour les bénéficiaires de l’association. Autrement dit, chaque produit que vous achetez parmi cette sélection ne vous sera pas livré, mais sera bien considéré comme un don.
  • Vous aurez jusqu’au mercredi soir minuit pour acheter les produits que vous souhaitez offrir le dit jeudi
  • Chaque jeudi, nos équipes les préparent soigneusement et les réservent bien au frais, en vue de les livrer à la fin du mois
  • Nous vous informerons de leur distribution et de leur répartition
  • Nous abonderons également les dons de notre côté

Merci à tous pour votre attention wink

On compte sur vous laugh