Connaissez-vous notre petit Frouezh ?

Actualité - 16/02/2018

Connaissez-vous notre petit Frouezh ?

Découvrez l’histoire et les aventures de notre petit Frouezh : un cidre bio nantais et breton à l’ADN 100 % Côteaux Nantais, qui surfe sur une vague de fraîcheur, où saveur, fruit et légèreté sont les maîtres-mots.

Casser les codes

Tout a commencé il y a quelques années avec la volonté de son créateur Charles Blouet de casser les codes. Lesquels ? Ceux du cidre pardi !

En effet, Charles constate que le cidre est présent sur toutes les tables de nos campagnes, mais très peu en ville (les crêperies ne comptent pas). De ce constat naît alors une vraie volonté : urbaniser cette boisson un peu oubliée, lui donner toute sa place sur les terrasses des cafés, bars et restaurants. Comment ? En créant un produit résolument moderne, nomade, jeune et « pétillant » (au sens propre comme au sens figuré, oui oui).

L’idée emballe Benoît Van Ossel, Président Directeur général des Côteaux Nantais (qu’on ne présente plus), qui décide de le soutenir dans sa démarche en parrainant la création et le développement du projet de A à Z. Charles s’entoure alors des spécialistes des pommes pour élaborer des recettes savoureuses en s’appuyant sur les meilleures variétés de pommes à cidre bretonnes : la Douce Coët, la Douce Moën, la Bedan, la Rouget de Dol, la Peau de Chien, la Judor, la Cidor, la Petit Jaune, la Bedan et l’Averolles.

Charles Blouet Frouezh Coteaux Nantais

Car oui, le cidre, c’est un peu comme le vin finalement : « il faut associer différentes variétés de pommes qui ont chacune leurs propriétés organoleptiques (stimuli qui se rapportent à la sphère sensorielle, au goût, aux odeurs, etc.) ».

Quant aux coulisses, après mûre réflexion, c’est décidé : la production et la sélection des fruits se font à Nantes et l’embouteillage se réalise à Guenroët (44), avec l’entreprise Kerisac, l’une des cidreries les plus célèbres de France.

Un nom qui claque

Bien évidemment, pour le caractériser ce nouveau cidre, il lui faut un nom qui claque. Charles pense alors à Frouezh, qui signifie « fruit » en breton. L’idée, c’est d’à la fois faire référence à son état brut (le fruit), mais aussi aux Côteaux Nantais, qui produisent aujourd’hui pas moins de 39 variétés de pommes en biodynamie ! Un nom clin d’œil donc, qui fait l’unanimité.

Un look qui trompe énormément

Pour le format, Charles part sur une bouteille en 33 cl, l’idéal pour l’emporter partout avec soi et le siroter avec modération. Pour l’habiller, Charles fait appel à son copain graphiste Luca, qui dessine alors une étiquette sur laquelle apparaissent la tour LU, symbole historique nantais, et l’éléphant (qu’on ne présente plus non plus) pour son côté moderne.

Les 4 mousquetaires

Cidre et jus de pomme pétillant Frouezh

Pour le moment, la bande de Frouezh a 4 membres : le Réservé, l’Authentique, l’Irrésistible et enfin l’Innocent.

Cidre doux Frouezh

Le Réservé est un cidre doux. Doux en alcool, car il est à 2,5 degrés. Il est léger, fruité et sucré. Le mot de Charles : « Le Réservé, c’est la force tranquille. A déguster les yeux fermés ! ».

Cidre brut Frouezh

L’Authentique, quant à lui, est un cidre brut. Il est issu du terroir, avec de légères notes d’amertume. 5 degrés pour sa pomme. Le mot de Charles : « Il est typé et légèrement musqué. Il vous assure des saveurs du pays celte ».

Cidre brut framboise Frouezh
L’Irrésistible se targue des notes de l’Authentique, puisque lui aussi est un cidre brut, mais avec une petite touche de fantaisie : du jus de framboise. Entendez bien : du pur jus de framboise, sans arômes, colorants ou sucres artificiels. Bio, assurément. La framboise adoucit le brut de pomme, non sans caractère. Le mot de Charles : « Un cidre ou un Kir breton mon mignon ! Laissez-vous donc tenter par ce mélange subtil, séduisant, fin et harmonieux ».

Jus de pomme pétillant Frouezh
L’Innocent n’est pas un cidre voyez-vous. Comment ?! Et non, c’est un jus de pomme pétillant. Mais pas de n’importe quelles pommes. Celles des vergers des Côteaux Nantais, oui oui. Le mot de Charles : « On a pensé à tous les SAM et à nos amis qui ne boivent pas d’alcool. Régalez-vous en toute sobriété ! ».

Le mot de la fin

Charles Blouet et Robert Dugast, Responsable d'exploitation des Côteaux Nantais

Charles : « Derrière Frouezh, il y a des arboriculteurs passionnés qui prennent soin de la nature et des hommes en produisant des bons et beaux fruits en bio. Frouezh, c’est aussi un long travail de recherche sur les recettes et les mélanges de variétés ».
 


Alors, qu’attendez-vous pour siroter votre Frouezh ? Il vous attend ici et au pied levé !
Préparez-vous à le voir sur les terrasses des cafés dès les premiers rayons du soleil de printemps wink